The Rosie O'Donnell Show - 05/04/2000 PDF Imprimer Envoyer

The Rosie O'Donnell Show

5 avril 2000/April 5th, 2000


Traduction française/French translation
Transcription anglaise/English transcription


Rosie :When our next guest isn’t making movies, he’s hosting and producing the hit series “Ripley’s Believe It or Not” which I love.  Please welcome back to the show cutie patootie Dean Cain.  Well, hi, Dean.
Dean : Well, hello.
Rosie : How are you ?
Dean : Very, very well.  Good to see you.
Rosie :Good to see you.
Dean : I’m not going to sing you anything, I can tell you that right now.
Rosie :He’s a good singer, isn’t he ?
Dean : Yeah, he is, I haven’t seen the show, so…
Rosie : It’s a very good show.   The took all these kids and they’re trying to do another band. Whether or not it becomes a hit band, the guys are really cute.
Dean : Well, I think they got a little help from you this morning.
Rosie : You think so ?  I don’t even know if he makes the band, that guy.
Dean : Actually, I was talking to somebody backstage
Rosie : Does he make it ?
Dean : I’m not saying anything.
Rosie :Dean, you tell me.
Dean : I will tell you, but I don’t note answer.
Rosie :Are you telling me the truth ?
Dean : I don’t know the answer, but I have an inkling.
Rosie : You’ll tell me at the commercial if I swear not to tell anyone ?
Dean : I’ll tell you.
Rosie :You know you can totally trust me. First of all, congratulations, you are about to become a dad.
Dean : Yes, I am.
Rosie: Congratulations. I’m very happy for you.
Dean :  Thank you. I’m so excited about it, I can’t even – it’s so exciting. It’s not the way I would have, you know, done things, but it’s sort of – it’s an out-of-wedlock child.  It can be a touchy subject, but it’s a really wonderful thing.
Rosie : All babies are born from love.
Dean : Absolutely.
Rosie : No matter which way they arrive here, they’re supposed to be here.
Dean : I completely agree.
Rosie : Do you know if it’s a boy or a girl ?
Dean : I do know.
Rosie :And you can’t tell ?
Dean : And I’m not saying who made the band or anything.
Rosie: Oh !  This is the shortest interview we’ll ever had. Dean Cain, good night !
Dean : Yeah – I just want to keep-
Rosie : I can understand that.
Dean : There’s certain things…   Fame has his advantages and disadvantages.  I just don’t –it’s a very personal thing and I just want to, at this point,  just remain quiet about it until it happens.
Rosie :Good for you. Do you have names picked out ? You don’t have to tell me because everyone is going to get on you because of the names.
Dean : My mom did that the other day – and by the way, hi mom ! – because she said if I don’t say hi, I’m in big trouble.  She said, I hope you picked this name, because I like this name, so I hope you pick it.  That’s not pressure, come on !
Rosie :That’s a lot of pressure, exactly.
Dean : So, we don’t say anything about the name.
Rosie : No matter what you tell anyone, they’re going to have something to say about it.  Because, you know, Blake, I wanted to name him Dante and everyone was like, Dante’s inferno ?  Dante O’Donnell. And I ended up naming him Blake.
Dean : Really, you caved ?
Rosie :I caved.  I didn’t tell with the other two, I just named them.
Dean : You learn.
Rosie :Yeah.
Dean : People told me not to say anything.  That’s the only reason I don’t say anything.  Because I want to tell everyone.
Rosie : The really mean people after you already name him will say something. Like Parker, my friends said, what if he’s fat, they’re going to call him Porker.  I said, oh, thank you, that’s a lot of pressure on me now.  No matter what name you can think of a name to tease with.  With Dean, did you get teased with Dean ?
Dean : For this reason, for some reason, it made me insane, they called me : “Deanee is a weenie in a yellow bikini” I lost my mind.
Rosie :Did that started about 5 ?
Dean : It started in kindergarten.
Rosie : My son is about to enter kindergarten, and if you say wiener, or if he says wiener which is what he does every day 40 times, he laughs so hard he has to lay down on the floor.  Sometimes just because – I’m the mother, I’m not supposed to do this, but I love to see him laugh that hard. In the middle of eating Spaghetti-os, I’ll say wiener and he’s on the floor, hysterical laughing.
Dean : That’s perfect.
Rosie : Boys that age, that’s all they want to talk about.  I got you a present, baby born Snugli. That will be you (on the box) with black hair..
Dean : Thank you very much !
Rosie :I’m very happy for you.
Dean : I’m very excited.
Rosie :Good for you.  Now the show “Believe it or Not”
Dean : Yes.
Rosie : I loved that show when I was a kid.  I got the book.  I was so into it.
Dean : I loved it, which is one of the reasons I’m doing this. Basically, I started a television production company about a year and a half ago called Angry Dragon Entertainment, and that’s at Sony.  Basically, this is the first show we put out. I host it because I loved it as a kid.  It doesn’t take a long time for me to do it.  In the interim, I can do films. It frees up  a lot of time.  And it’s been wonder 68 for my company.  It’s had tremendous success.  We’re really excited.  It’s broken all kinds of cable records.
Rosie :It’s on TBS.
Dean : It’s on TBS and it’s a lot of fun to watch. It’s entertaining, it’informative.  And you have a good time.
Rosie :Some of the things are kind of gross.
Dean : Literally, if you’re watching TV and you’re flipping along and you see it, you stop, because you have to match it. The maggots eat the dead flesh from someone’s foot.   You’re like, that’s really disgusting but somehow very interesting.
Rosie :Yeah, I don’t think but was on Ripley’s but one of those shows to beat the world record, they had people eating worms. Did you see that ?  Was that Ripley’s ?
Dean : That was one of the shows that was competing with us.  That’s actually no longer on the air.
Rosie : Because that show, that was disgusting.
Dean : They would do things and shock you and try to break world records.
Rosie :Right.
Dean : And we’re not about that.  We have some things that are really, really things that basically people overcoming tremendous obstacles in their lives, and very, you know, wonderful, very supportive stories and things like that. Guys who can run really fast who has no legs below the knees, you know, things like that that inspires you.
Rosie :Inspirational.
Dean : That’s the word I was looking for.  Thank you.
Rosie :You’re welcome.
Dean : We have weird things and fun things, but it’s not a shock value show.
Rosie : Do you like hosting it ?
Dean : Yeah.  It’s really not a lot of work and it’s really a lot of fun, so it’s perfect for me.
Rosie : People still say, you’re Superman all the time ?
Dean : Yeah, in fact, your ikiko guy. Same thing.
Rosie :What’d he say ?
Dean : Hey, Superman !  It’s funny --  I don’t mind that.  It’s really wonderful, because I loved the show.  Was a lot of fun to do.  But it’s been almost three years since I’ve shot that show.
Rosie :Right.
Dean : Last year, I’ve made five films and they’ve yet to come out this year.  One of them, in fact, the last one just closed at the Sundance Film Festival. It’s called “The Broken Hearts Club”.  And that comes out I think in Early August.
Rosie : When you come back, you’ll talk about those.
Dean : I would love to.
Rosie : So you’re doing other things,  just  Superman sticks.
Dean : Well, I don’t think it will ever change. I mean, which is fine by me.  But people – I mean,   all over the world.  I’ve just been travelling, I was in Finland and Iceland and  London, I went to Hong Kong, I went to Hong Kong came here from Hong Kong and literally, everywhere I go.  This is random, I’m in Iceland which is in the middle of  wintertime, it’s ice, barren, nothing anywhere.  There’s this place called the Blue Lagoon, which is a natural hot spring.  Literally in the middle of nothing, walk in there with a couple of my friends the first thing we see is a guy in the full Superman regalia.  Nice setup.  The guy’s there for a bachelor party. Actually, had no clue.  I walk in, he’s like – ah !- had a blast.  Anywhere you go, it’s that way.  It was just really nice, because world wide people have seen the show and enjoyed it.  But it is strange when you’re in China and all of a sudden, somebody goes – I’m looking at China and there’s a guy pointing at me who I’ve never seen before.  It’s really a strange, strange thing.
Rosie : Is there talk about doing another movie, Superman movie ?
Dean : There’s a lot of talk about that.  One time Nicolas Cage was cast and he was going to do the film and Kevin Smith wrote it.  And something happened to it.
Rosie : Because would you ever want to do that ?
Dean : Yeah (Rosie laughs) You know, they haven’t asked me to do that.
Rosie :Right.
Dean : I think they’re going to pay him like 10 millions of dollars.  So, yes, I am available for that. Call me nuts.
Rosie : In fact, take 10 % off right now.
Dean : $ 9 millions, that’s it, I’ll do it.  But yeah, I’ll like to do that.
Rosie : The show “Ripley’s Believe It or Not” is on Wednesdays, on TBS.  Look for it.  It’s a really great show.
Dean : It really is.
Rosie :You’re as handsome as ever.
Dean : God bless.
Rosie : Dean Cain, ladies and gentlemen.  We’ll be right back !




Rosie :Quand notre rochain invité ne tourne pas,  il est l'hôte et producteur de la série à succès“Ripley’s Believe It or Not” , que j'adore.  Accueillons à nouveau à cette émission une super bel et getil  homme, Dean Cain.  Et bien, bonjour Dean.
Dean : Bonjour !
Rosie : Comment allez-vous ?
Dean : Très, très bien. Content de vous revoir.
Rosie : Heureuse de vous revoir.
Dean : Je ne chanterai rien, je peux vous le dire tout de suite !
Rosie : Il est un bon chanteur, pas vrai ?
Dean : Oui, il l'est (le garçon de Rosie), je n'ai pas assisité à la représentation, donc...
Rosie : C'était très bien.  Il y avait tous ces enfants, ils tentent de reformer un autre groupe.  Que ça devienne un groupe à succès ou pas,  les enfants sont vraiment mignons.
Dean : Bien, je crois qu'ils ont eu un peu de votre aide ce matin.
Rosie : Vous croyez ?  Je ne sais même pas si mon garçon fera partie du groupe.
Dean : Vous voyez, j'ai parlé à quelqu'un en arrière-scène.
Rosie : Est-ce qu'il est accepté ?
Dean : Je ne dis rien.
Rosie :Dean, dites-moi le.
Dean : Je vais vous le dire, mais ne prenez rien pour acquis.
Rosie : Me dites-vous la vérité ?
Dean : Je ne connais pas la réponse, mais j'ai un pressentiment..
Rosie : Vous allez me le dire pendant la pause commerciale si je jure de ne le dire à personne ?
Dean : Je vous le dirai.
Rosie :Vous savez que vous pouvez me faire totalement confiance.  Tout d'abord,mes  félicitations, vous êtes sur le point de devenir papa.
Dean : Oui, je vais l'être.
Rosie: Félicitations, je suis très heureuse pour vous !
Dean : Merci à vous.  Je suis si excité de le devenir, je ne peux pas - c'est si excitant !  Ce n'est pas de la façon que j'aurais aimé que les choses, vous voyez, se produisent, mais c'est une sorte de - c'est un enfant extra- marital.  Cela peut être un sujet très délicat, mais c'est tout de même une chose merveilleuse qui arrive.
Rosie : Tous les enfants naissent de l'amour.
Dean : Tout à fait.
Rosie : Peu importe de la manière qu'ils arrivent ici, ils sont supposés être aimés.
Dean : Je suis tout à fait d'accord.
Rosie : Savez-vous s'il s'agit d'un garçon ou d'une fille ?
Dean : Je le sais.
Rosie :Et vous ne voulez pas le dire ?
Dean : Et je ne dis pas qui fait partie du groupe ou rien de toute cela.
Rosie: Oh !  Ceci est la plus courte entrevue que nous ayons jamais faite.  Dean Cain, au revoir !
Dean : Oui – je veux seulement garder -
Rosie : Je peux comprendre cela.
Dean : Il y a certains trucs…   La gloire a ses avantages et ses désavantages. je ne veux tout simplement pas - c'est un choix personnel et je veux simplement, pour le moment, rester silencieux et attendre que ça arrive.
Rosie : Très bien pour vous.  Avez-vous choisi des noms ?  Vous n'avez pas à me le dire parce que tout le monde va vous vous tomer dessus à cause des noms.
Dean : Ma mère a fait ça l'autre jour - et par le fait même, bonjour maman ! –  parce qu'elle a dit que si je ne lui souhaitait pas le bonjour, je serais dans de sales draps. Ele a dit, j'espère que tu as choisi ce nom, parce que je le trouve beau, donc j'espère que tu le choisiras.  Ce n'est pas de la pression, allons donc !
Rosie :Ça fait effectivement beaucoup de pression.
Dean : Donc, on ne dit rien à propos du nom.
Rosie : Peu importe que vous le disiez à n'importe qui, ils auront toujours quelque chose à dire sur votre choix.  Parce que, vous savez, Blake (le garçon de Rosie), je voulais le nommer Dante et tout le monde disait, l'enfer de Dante?  Dante O’Donnell. Et j'ai fini par l'appeler Blake.
Dean : Vraiment, vous avez cédé ?
Rosie :J'ai cédé.  Je n'ai rien dit pour les deux autres, je les ai simplement nommés.
Dean : On apprend.
Rosie :Ouais.
Dean : Des gens m'ont dit de rien divulguer. C'est la seule raison qui fait que je ne dis rien.  Parce que je veux le dire à tout le monde.
Rosie : Les gens vraiment méchants, après que vous ayez nommé votre enfant, diront quelque chose.  Par exemple Parker, mon amie a dit, s'il est gros, ils vont l'appeler Porker (Pork est le mot anglais pour porc).   Je lui ai répondu, oh, merci, ça fait beaucoup de pression sur mon dos. Peu importe le nom qui vous lui donnerai, il y  aura toujours un autre sobriquet qui pourra s'y associer.  Avec Dean, est-ce que vous êtes fait taquiner avec Dean ?
Dean : Pour cette raison, pour une raison quelconque, ça m'a rendu fou, on m'appelait : “Deanee est une lopette dans un bikini jaune” (en anglais : Deanee is a weenie in a yellow bikini), je perdais la raison.
Rosie : Est-ce que ça a commencé quand vous aviez 5 ans?
Dean : Ça a commencé en maternelle.
Rosie : Mon fils entrera bientôt à la maternelle, et si vous dites "saucisse" (note : an anglais, wiener est le sobriquet pour un pénis, la traduction littérale donnant "saucisse"), ou s'il dit saucisse, ce qu'il fait chaque jour 40 fois, il se met à rire si violemment qu'il doit s'étendre par terre. parfois, juste comme ça - je suis la mère, je ne suis pas supposée faire ça, mais j'aime le voir rire de bon coeur. Pendant que nous mangeant des spaghettis, je vais dire "saucisse" et il se retrouve au sol, pris d'un rire hystérique.
Dean : C'est parfait.
Rosie : BoysLes garçons de cet âge-là, c,est tout ce dont ils veulent parler.  Je vous ai dégoté un cadeau, c,est un nouveau-né Snugli. Cet homme sera vous (sur la boîte), avec des cheveux noirs.
Dean : Merci beaucoup !
Rosie :Je suis très heureuse pour vous.
Dean : Je suis très excité.
Rosie :Très bien pour vous. Maintenant, pour votre émission “Believe it or Not”...
Dean : Oui.
Rosie : J'adorais cette émission quand j'étais petite.  J'avais le livre.  J'étais tellement dedans.
Dean : I loJ'avais adoré, c'est d,ailleurs une des raisons pour laquelle je fais cela présentement.  Pour résumer, j'ai fondé une compagnie de production pour la télévision il y a environ un an et demi qui s'appelle Angry Dragon Entertainment, et ça siège à Sony.  C'est la première série que la compagnie a produit.  J'en suis l'hôte parce que j,ai adoré l'émission enfant.  Ça ne me prend pas beaucoup de temps pour le faire.  Entre les tournages, je peux faire des films.  Ça libère beaucoup de temps pour moi.  Et ça a mis ma compagnie de production sur la carte.  Jusqu'à maintenant, ça a connu un immense succès.  On est tous très excités.  Ça a battu toutes sortes de records pour la télévision cablée.
Rosie :C'est sur TBS.
Dean : C'est sur TBS et c'est très plaisant à regarder. C'est divertissant, c'est informatif.  Et vous passez des bons moments.
Rosie : Certaines des choses présentées sont quelque peu dégoûtantes.
Dean : Littéralement, si vous regardez la télévision et que vous changez les chaînes, vous voyez un truc et vous devez vous arrêter et confronter l'image qui vous intrigue.  Les larves mangent de la chair morte d'un pied de quelqu'un.  Vous vous dites, c'est vraiment écoeurant mais tou de même très intéressant.
Rosie :Yeah, I donOuias, je ne creois que ça ait passé à Ripley's, mais une de ces émissions où il fallait battre les records du monde, il y avait des gens qui mangeaient des vers vivants.  L'avez-vous vu ?  Est-ce que c'était Ripley's ?
Dean : C'était une des séries avec laquelle nous faisions compétition.  Ce n'est plus diffusé.
Rosie : Parce que cette émssion, c'était franchement dégueulasse.
Dean : Ils faisaient des trucs pour vous choquer et tenter de briser des records du monde.
Rosie : C'est vrai.
Dean : Et nous ne sommes pas comme ça.   Nous avons des choses qui sont vraiment des choses, des choses qui représentent des gens qui doivent surmonter des obstacles énormes sans leurs vies, et les histoires apportées sont magnifiques et apportent un certain support et plein de choses comme ça.   Des hommes qui peuvent courir très vite, mais qui n'ont pas de jambes sous les genous, vouz savez, ce genre de truc qui vous inspire.
Rosie : Des histoires inspirantes ?
Dean : C'était le mot que je cherchais, merci.
Rosie :Vous êtes bienvenu.
Dean : Nous avons des hstoires bizarres et drôles, mais nous ne misons pas sur une émission à grands frissons.
Rosie : Aimez-vous en être l'hôte ?
Dean : Ouais.  Ce n'est vraiment pas beaucoup de travail et c'est très amusant, c'est donc parfait pour moi.
Rosie : Est-ce que les gens vous associent toujours à Superman ?
Dean : Oui, en effet, un gars de votre régie, même chose.
Rosie : Qu'est-ce qu'il a di ?
Dean : Hé, Superman !  C'est drôle --  ça ne me dérange pas. C'ets vraiment merveilleux, parce que j'ai adoré cette série. Ça a été très agréable à faire.  Mais ça fait presque trois ans que j'ai tourné pour cette série.
Rosie :D'accord.
Dean : Last yeL'année dernière, j'ai fait cing films et ils doivent sortir cette année.   L'un d'un, le dernier en fait, vient tout suite de clore le Sundance Film Festival.¸Il s'appelle “The Broken Hearts Club”.  Et il sort, je crois, au début dui mois d'août.
Rosie :Quand vous reviendrez, vous nous parlerez des autres.
Dean : J'aimerais bien.
Rosie : Donc, vous faites autre chose, mais seule de Superman reste.
Dean : Bien, je ne crois pas que ça changera.  Je veux dire, j'accepte cette idée et c'est bien comme ça. Mais les gens – je veux dire, partout dans le monde. Dernièremnt j'ai voyagé, je suis allé en Finlande et en Islande et à  Londres, je suis allé à Hong Kong, jj'en suis revenu, et c'est comme ça partout où je vais.  Au hasard, je raconte : je suis en Islande, où c'est au beau mileu de l'hiver; il y a de la glace, des montagnes de neige, rien autour. il y a cet endroit qui s'apelle le Lagon Bleu ( Blue Lagoon), qui est une source d'eau chaude.  Vraiment dans le milieu de nulle part, j'entre là-bas avec quelques-uns des mes amis, la première chose qu'on voit, c'est un homme habillé de tout le costume de Superman.  Quelle blague.  L'homme assiste à un enterrrement de vie de garçon.  Il n'avait aucune idée. J'entre, il est figé, il fait – ah !- il n'en revenait pas. Partout où je vais, c'est pareil.  C'est très joli tout ça, parce qu'à travers le monde ont vu la série et l'ont appréciée. Mais c'est étrange quand vous êtes en Chine et que tout d'un coup, quelqu'un vous regarde – je prends l'exemple de la Chine et il y a ce gars que je n'ai jamais vu de ma vie qui me pointe du doigt.  C'ets vraiment une très, très étrange chose..
Rosie : Est-ce qu'il y a des potins qui parlent de faire un autre film, un film de Superman ?
Dean : Il ya beaucoup de discussion sur ce sujet. Une fois Nicolas Cage devait faire partie de la distribution et Kevin Smith l'avait écrit.  Et quelque chose est arrivé.
Rosie : Parce que seriez-vous intéressé à prendre le rôle ?
Dean : Oui. (Rosie rit).  Vous savez, ils ne m'ont jamais offert de le faire.
Rosie : D'accord.
Dean : Je pense qu'ils vont le payer quelque chose comme 10 millions de dollars. Alors, oui, je suis disponible pour ça.  Traitez-moi de fou.
Rosie : En effet, diminuez l'offre de 10 % tout de suite.
Dean : 9 millions, d'accord, je vais le faire.  Mais oui, je le ferais.
Rosie : L'émission "Ripley’s Believe It or Not” est diffusée les mercredis, sur TBS.  regardez-la.  C'est un très bon pragramme.
Dean : Ça l'est vraiment..
Rosie :Vous êtes toujours aussi charmant.
Dean : Don de Dieu.
Rosie : Dean Cain, mesdames et messieurs.  De retour après la pause !

Mise à jour le Jeudi, 23 Juin 2011 18:11