Bilan de 2003/2003 Summary PDF Imprimer Envoyer
Dimanche, 21 Février 2010 22:32

Bilan de 2003/2003 Summary

Texte en français/English translation

 

Ce texte est-il optimiste ou pessimiste ?  Verse-t-il plus dans la réalité ou dans le mélodrame ?  Seule une personne peut répondre : c'est moi.  Mais comme chaque personne a sa ligne de pensée, vous pouvez penser ce que vous voulez.  J'ai déjà entendu une phrase de ce genre : "mes problèmes sont toujours plus compliqués que ceux des autres parce que ce sont les miens".  Je crois que cette affirmation est vraie, il est tellement difficile de porter un jugement neutre sur sa vie.  Je sors ma douceur et mes griffes dans le prochain article, coeurs sensibles s'abstenir.

Mais que dire en cette fin de l'année 2003 ?  Ça a été une année charnière dans ma vie, comme les 5 ou 6 dernières années de ma jeune vie.  Je me rends compte que je vieillis et que je mûris.  Ne vous inquiétez pas, je garde encore mes illusions d'enfant, je m'exclame encore devant les belles choses de la vie, comme un tapis de neige fraîchement tombé qui scintille sous la lumière de la lune, des fleurs et les parfums durant l'été et les feuilles à l'automne qui revêtent leurs plus beaux atours avant de mourir et de tomber au sol...  J'ai toujours ces paysages en tête.

Je me considère comme une des dernières représentantes de ma race : je suis une jeune femme naïve, qui croit encore aux princes charmants et qui se laisse bercer par les contes d'enfants de Disney.  Depuis que j'ai été séduite par le Roi Lion, il y a près de 10 ans,je vais souvent voir des films pour enfants au cinéma.  Lilo & Stitch, Mon Frère l'Ours, etc.  Nomez-les, il y a de grandes chances que je sois allée les voir !

Pourquoi donc parler de ça ?  Je veux faire valoir mon opinion sur certains sujets, qui peuvent être plus ou moins délicats.

J'ai cru que mon monde à moi allait s'effondrer il y a plus de 2 ans.  Comme tout le monde, j'ai été touchée par l'effondrement des 2 tours du World Trade Center.  Je les ai vues s'effondrer en direct.  La première nuit après le drame, j'ai fait un calcul rapide dans ma tête me disant que près de 50 000 personnes étainet mortes dans les décombres, en supposant que les 2 tours étaient remplies à pleine capacité.  Hors, après des semaines et des mois de recherches, on a retranché de ce chiffre environ 47 000, ce qui fait moins de 3 000 morts.  Je crois personnellement que la ville de New York s'en est bien tirée, quoiqu'elle arbore aujourd'hi des cicatrices qui ne pourront jamais être effacées.  Il y a tant de violence partout dans le monde que cet événement a pris des proportions démesurées à cause que c'était à New York, une grande ville.  Des gens d'ailleurs sont venus narguer les New Yorkais et les États-Unis pour leur montrer qu'ils n'étaient pas invulnérables, c'est une effroyable leçon qu'ils ont rapidement apprise.

Peu de temps après cela, une personne de mon entourage a perdu le goût à la vie, mais aucun mal physique n'a été fait. L'aide psychologique a été apportée à cette personne et elle fait aujourd'hui du mieux qu'elle peut avec les ressources qu'elle possède.  À une semaine d'intervalle, j'ai cru que le monde était devenu fou.  Il y a eu tellement de tension et de crises de larmes dans la maison, ça a duré quelques temps, puis on a compris, on a appris et on a essayé de pardonner.  Par "on", j'entends mon noyau familial proche.  On se demande toujours pourquoi nous, on est normal et que le reste de la planète devient cinglé.  Cette semaine là, j'ai continué comme tout le monde à vaquer à mes occupations, mais je me demandais si une autre fatalité allait survenir, si quelque chose allait m'atteindre encore plus profondément, me blesser plus que je ne l'étais déjà.

Un proverbe d'ici dit "jamais deux sans trois", j'attendais donc le coup # 3, mais il n'est jamais venu. Du 11 au 20 septembre 2001, ça a été la semaine la plus merdique que j'aie connue de ma vie, encore plus qu'apprendre qu'on me faisait échouer mon atelier d'architecture sous un prétexte qui m'a toujorus semblé vague.  Il est difficile de garder ses illusions et de se dire que tout va bien quand la tempête est tout prêt de nous.  Moi, j'avais mon ancrage, ma famille, on se tenait tous serrer et on attendait que ça passe.  Le temps a passé, la tempête a ragé un bout de temps et a commencé à s'estomper.  On sait qu'il y a toujours un risque de tempête, mais, parfois, on ne peut pas prédire dans quel sens ira le vent, tout peut arriver et rien n'est prévisible à 100 %.

Certains vont dire que ça fait partie de la vie et que la beauté de la chose est qu'il faut croquer à pleines dents dans la vie, qu'il faut aborder chaque jour comme si c'était notre dernier. Est-ce que je crois en cet adage ?  Est-ce que je crois que faire tout en excès est quelque chose de bien ?  Est-ce que j'irais faire du parachute, du bungee et de la chasse au requin blanc si j'apprenais que j'allais mourir dans 2 mois ?  Non, je ne ferais pas ça.

C'est dans la nature de certaines personnes de faire des activités plus insolites que d'autres.  Ma nature à moi, c'est celle de la fourmi.  Elle travaille, elle fait son petit bonhomme de chemin et elle travaille à l'avancement de sa société, en étant franche et honnête (non, pas toujours, mais qui peut se vanter de toujours l'être ?), en travaillant et en faisant tout en son pouvoir pour se démener, pour améliorer son sort et celui de ceux qui l'entourent.

 


 

Is this text optimist or not ?  Is it real or is it just a complaint ?  Only one person can answer : myself. Because everyone has the right to his opinion, you can think what you want, I will do the same.  I once heard something that goes this way : "my problems are always more worse than the others, because they are mine".  I think it's true, it's so difficult to jodge upon our own life. I can be real sweet and I can be a real pain.  Read on, tis is not for soft souls.

What is to say, it's the ned of 2003.  It has been a turning point in my life, like the last 5 or 6 years of my life, in fact.  I realize I am not a kid anyone and that I am becoming an adult.  Don't worry, I still have my inner child in me, I still see beautiful things, such as snow until the moonlight, flowers and their perfumes during summer and tres in Fall that wear their most beautiful colors before their leaves fall on hte ground before winter...  I always have these sceneries in my head.

I consider I am one of the last of my kind : I am navie young woman, that still believes in the knight in the shiny armour and and that likes to believe in the Disney stories.  I was seduced by the Lion King 10 years ago, I still go to the movies to watch kids' movies, such as : Lilo & Stitch, Brother Bear, etc.  NName them, there is a real possibility I saw it on the big screen !

Where am I going with this ?  I want to give my opinion on certain subjects, not all fun to talk about.

I thought my world would end 2 years ago. Like everyone, I was touched by the 2 World Trade Center towers that went down.   I saw them fall on the ground on my TV screeen, live.  The night of the tragedy, I made a quick count in my head, it was possible that more 50 000 people  were dead in the rubbles, supposing that both towers were full of people.  But, after weeks and months passed, the number of dead was just under or above 3000 dead. I personally think that New York City was very lucky, even if today, there is still a lot to do and this nighmare will never be erased. There is so much violence in this world, this event has taken epic proportions because it happened in  a big city. Bad people came from the sky and showed to the United States they were not invincible, they learned a very hard way.

Shortly after that event, a person in my family decided she was not interested in life anymore.  No physical harm was done. Psychological support was  given to her and she is now doing better with the resources taht were given to her.  One week passend between the two events, I thought the world was going mad.  I felt so tense and I cried so much the weeks after that.  All my family was shocked and didn't know what to do.  It stayed that way for a while, but we then understood what went though the person' head, we learned and tried to forgive what was done.  But ''we'' I mean : my family.  We always ask ourselves why we are normal and why the rest of the planet goes crazy.  That week, I continued to manage my little life with my little problems, but I was wondering if another weird event was going to strike or not, and if it would be even closer to me than it was already.

A saying says : never 2 without 3, I was waiting for strike number 3 to come, but it never did. The period between September 11th and 20th 2001 was the weirdest and most depressing week in my life, even more than when I learned I failed an architecrture class, with a reason than seemed too vague for me. It's hard to keep your dreams and illusions and to think that everything will be fine when the storm is close to us.  I was on solid ground, my family was there for me, we were all there waiting for the storm to calm down. Time passed and the storm stayed close for a while but faded.  As for me, I know there is always the risk of the storm, mais you can't predict when and where it will strike and it will do much damage or not.

Some will say that all that is part of life, that life is beautiful and that you have to live life to the max, as if it was your last moment.  I don't believe in that saying. age ?  Does it justfiify all the excesses people are ready to do to be satisfied ? Will I go bungee jumping, throw myself off a plane with a parachute or go chase the great white shark if I learned one day that I only have 2 months left to live ? No, I certainly wouldn't.

It's in the nature of people to make less common activities than others.  I am like an ant.  I work, I make my way through llife by contribiting to society, by being honest (all right, not always, but who can say they always have been ?) , by working and trying to make to best for me and the ones around me.

 

Mise à jour le Samedi, 26 Février 2011 22:36