Lex Luthor PDF Imprimer Envoyer

Il a été orphelin à 14 ans, ce qui semble être, comme il le reconnaît lui-même, une des clefs de son caractère.  Lex a une ex-femme : Arianna, épousée sur un paquebot le 8 octobre 1984 et deux fils illégitimes : Jason Xavier et Leslie qu'il a toujours superbement ignorés et qui ont hérité de la mauvaiseté de leur père sans en avoir le talent.

Parfait mégalomane, du haut de sa tour de 110 étages il est ravi que les gens de sa ville aient à lever les yeux pour l'apercevoir. Car Metropolis est sa ville (C'est l'"Homme de l'Année de Metropolis", chaque année) et il y règne sans partage jusqu'à l'arrivée de Superman.

Lex est fascinant, le mot n'est pas trop fort.  Vrai génie du mal, il s'est élevé à la position du 3ème homme le plus riche du monde (20 milliards de dollars d'actifs et 2 milliards de $ de revenus annuels) à la force du poignet... et  de l'abjection.  Extrêmement séduisant, il a la beauté du diable mais personne ne le remarque à part Clark.  Il a construit sa popularité en cautionnant des oeuvres de bienfaisance... qui portent son nom.  Tout son empire est à ses initiales : LNN, sa chaîne de télévision, la Centrale Lex et Cie etc.  Il est tellement mégalo qu'il lui arrive de se prendre pour Dieu : notamment quand il fabrique des clones ( qu'ils soient de Superman ou bien de Lois elle-même).  Il est le créateur qui a le droit de vie ou de mort sur ses créatures.  C'est un homme de son époque qui n'existerait pas sans la technologie de cette fin de XXe siècle et qui a su exploiter toutes les faiblesses et les tares de son temps à son profit.

Aucun acte ne le rebute, mieux il prend à faire le mal un plaisir qui fait... plaisir à voir.  Rien d'étonnant à ce que son personnage favori soit Richard III, grand roi criminel du XVe siècle.  Luthor ne montre jamais un remords ; misanthrope, il est conscient d'être mauvais et n'a aucun regret de l'être.  Il est entièrement du côté du mal et veut surtout y rester.  C'est un méchant jouissif, tout d'une pièce, comme on n'ose plus en fabriquer.  Mais dans sa quête de Lois qu'il aime d'un amour sincère, il se conduit exactement de la même façon que pour conduire une affaire : chantage, corruption et même tentatives de meurtre.  Toutefois il lui reste encore un peu de jugement et quand il réalise qu'il est tombé amoureux fou de Lois, il a clairement conscience que cette première et unique faiblesse causera sa chute.

Avec Superman, il trouve enfin un adversaire à sa mesure puisqu'il ne peut ni l'acheter, ni le tuer, comme il procède avec ses autres ennemis.  Et le pire, c'est que Lex rêve d'être... Superman.  Il n'y parvient qu'à travers la réalité virtuelle (tout comme son fils après lui).  Ils sont ennemis irréductibles : le Bien absolu contre le mal absolu.  Bien qu'ils puissent faire alliance par amour pour Lois, un des deux devra finalement disparaître.

Lex va tomber de très haut, quand, déchu de toute respectabilité, il n'inspirera plus à Lois que de la pitié dans "Le Phoenix".  Sans argent pas de pouvoir, et sans pouvoir, Lex n'est plus qu'un pitoyable demi-dément.  Dépossédé de son empire du crime par Intergang, c'est le crâne rasé parce qu'il ne peut supporter de voir tomber ses cheveux par poignées qu'il se verra trahi par Nigel d'assistant.  Et sa dernière tentative pour retrouver sa splendeur passée dans la 3ème saison est pitoyable, ne doit-il pas se faire passer auprès de Lois pour Clark, son ennemi mortel, afin de parvenir à ursuper son amour ?

Mise à jour le Jeudi, 23 Juin 2011 18:21