Entertainment Weekly - 16/02/1996 PDF  Array Imprimer Array  Envoyer

Entertainement Weekly

16 février 1996 / February 16th, 1996

Transcription anglaise / English transcript

Traduction française / French translation


LOIS & CLARK'S DEAN CAIN

SUPERMAN MAKES BRAINS LOOK SEXY

(THOSE PECS DON'T HURT EITHER)

Citizen Cain

Wild mannered Dean Cain is no Clark Kent, but he is super man enough to wear those famous tights.

By A. J. Jacob/Photographed by Geoffroy de Boismenu

DEAN CAIN IS WATCHING videotape of himself. And even he's impressed. The actor has swung by the sparsely decorated Warner Bros. looping room to lay in some last-minute dialogue. (Example : ''Lois ! Lois !!'') And there, up on the TV, it's... it's... Superman ! Cain inspects his alter ego's Metropolis-size shoulders, popping pecs, bulging biceps. In fact, Superman is looking so big, Cain figures the tech guys must have compressed the picture. ''It's not squished ?'' Cain asks a producer. Nope, it's the real thing, he is told. ''Really ? I'm looking that strong ?'' Yes ! Well, you can't blame the guy for admiring himself. After all, that 6-foot, 195 pound expertly buffed bod is at least part of the reason Lois & Clark : The New Adventures of Superman -

ABC's Hepburn-and-Tracy take on the Superman - Lois Lane romance - has broken into the top 20 opposite heavy hitters Cybill, The Simpsons, and Mad About You. Certainly, the show would be mighty dull without large doses of Cain's whip-smart and bantering (though still slightly nerdy) reporter.

But then there's his less cerebral charm : that straight-off-the-Parthenon physique. When the former Princeton football star slips into those tights to leap a tall building or wrestle a villain, you can fairly hear the heavy breathing from half the viewing population. (Unless you are among the other half too busy downloading Internet pictures of wide-eyed costar Teri Hatcher to notice.) Says coproducer Jim Michaels ; ''When his shirt comes off, it's worth a couple ratings points.''

SEVERAL HOURS before the dubbing, Cain is set to work on the Nielsen-friendly chest. ''The gym is closed,'' says Cain, 29, with a grin, ''But voilà !'' He unfurls his hand to reveal a key.

With Coke machine-size personal trainer in tow, Cain unlocks a glass door, bounces into the Warners Bros. gym, pops some Soul Asylum into the CD player, and starts grunting. His goal : 6 percent body fat. (He's now at 8%) ''I'm going to get in better and better and better and better shape,'' he says without a smile. But wait ! Don't go confusing all this testosterone and iron with superficiality. ''This is only a small part of my day,'' he says, hinting at a split in his personality. For Cain does have two sides - sides just as distinct as, well, that fellow with a cape and his Daily Planet counterpart.

On the one hand, you have the gym-bound, just-one-of-the-guys Cain. The one who got into bar fights after college, avoids the black-turtle-neck set, discusses the Green Bay Packers with the crew, throws around phrases like ''Hey, boss !!'' and chugs brewskies. This Cain will tell you, ''I didn't want to be an English major because I didn't want to overanalyse s***.'' (He majored in history instead.) He'll tell you he hated those acting classes he took at Princeton, the kind where you worship Stanislavsky and do breathing exercices : ''Be a tree ? You be a tree.'' Ask this Cain what he reads, and he'll more readily tell you what he doesn't. ''That self-help psychology crap...[it's] for people who are searchers."

Then there's the other Cain. The one who aspires to being more than a prime-time slab of beef. The one who spends his nights pecking away at a word processor. The one with an Ivy league diploma, for crying out loud ! ''Going to Princeton benefited me because I can write,''says this Cain. ''And [that] really, really, really makes my career different from most actors'. yes, every actor will tell you they can write. And 99.87654 percent are full of s*** !''

Presumebly, Cain isn't. So far ABC has aired two of his Lois & Clark scripts : ''Virtually Destroyed,'' in which Lois gets sucked into a madman's computer, and ''Season's Greedings,'' in which a twisted toy maker peddles evil stuffed animals. '' I take my hat off to him,'' says coexecutive producer Eugenie Ross-Leming. '' he has good instincts. Sometimes he fights for what he wants. Sometimes, he's flexible. But it was his script, and we did it.''

Last July, Cain wrote, directed, and executive-produced another show - Off Camera With Dean Cain, a fluffy, moderately well watched ABC special about the lives of Andrew Shue, Daphne Zuniga, and a handful of other stars. (''The [network] wouldn't let me use Courteney Cox because she wasn't a big name yet,'' says Cain. ''I was like, 'You got to be kidding me !' '') He's had less luck with the several films scripts he penned, including an Airplane!-esque comedy about a woman abducted by aliens.

Cain the writer echoes the opinion of many scribes when it comes to actors :'' I don't like them very much... I wouldn't be a court jester, and that's basically what happens as an actor. You're just a clown. And if you're not funny, they'll cut your head off.''

Nevertheless, it is as an actor that Cain will mostly likely break into movies. (Hey, it's better than nothing.) He's itching for the right role - possibly an action flick - but so far he's been surprinsinly choosey. ''Every day there's a new [script], twice a week there's a new deal,'' swears Cain, who claims he's passed on movie roles, but refuses to get more specific. ''Why make a dog ?'' says Cain, who earns an estimate $30,000 to $60,000 an episode. ''I don't need the money that badly.''

HIS WORK-OUT OVER, Cain is outside his trailer when - whoosh !- a middle-aged woman swoops out of an Oldsmodile minivan and appears at his side. After making sure the actor remembers they met through her husband -a gaffer - she confesses to Cain that her kids are big fans. There they are in the van, peeking out the back window ! ''I wanted to show them I could touch Dean Cain whenever I wanted !'' That said, Mom envelopes the bemused but obliging star in a fullbody hug. ''I knew you before you were Superman !'' she fairly sqeals.

But Superman is no longer open to other women's affection. In the Feb. 11 episode, Lois is set to walk down the aisle with Clark, the age-old Superman-an-eternal-bachelor canon be darned. ''It's the greatest unrequited love in history, and it will be requited,'' Cain says, although it may not happen when or where you think.

Heightening the suspense is a revelation from a recent episode. The action hero has never gotten any action. Or, more accurately, hasn't gone all the way. ''I made that choice - it was my script,'' says Cain, who betrays his writerly bent by giving the character a little more history than is probably necessary. ''I mean, he's been blown before, so he knows what happens.''

Cain has made some different choices off screen. Indeed, his sex life is straight out of some prepubescent boy's sweaty 2 a.m. fantasy. Consider his dance card : At Princeton, he dated Brooke Shields (''People on other [football] teams would mess with me a little bit). Later he squired Baybatch Barbie Pamela Anderson - now married to metal dude Tommy Lee. (''She and Tommy - it's great. Good f****** luck !) Most recently, he had a lengthy romance with volleyball -playing model Gabrielle Reece. (''Gab and I are no longer dating. End of story.'')

Cain guards his privacy fiercely. He bars journalists from his house in L.A. He fled Aspen this Christmas when paparazzi swarmed the slopes. And he's driven completely batty by tabloid tales. ''I've made a couple of follow-up calls [to reporters] to say, 'Screw you !' ''

The reports linking him and Hatcher are more mosquito stings. ''There's nothing spectacular to say about our relationship,'' laughs Hatcher. ''So people make it up. The two ways to go are that we're sleeping together and that we hate each other. Both of those have been done and both haren't true.''

But a tabloid story of a different stripe cut deeply. Inside Edition tracked down Roger Tanaka, Cain's biological father who left the family before Cain was born. Cain has never met him, nor does he have any desire to : ''He's never tried to get in touch with me... End of story.'' (Tanaka couldn't be reached for comment.)

Cain was raised by his mother, actress Sharon Thomas (Pure Country), and her second husband, Christopher Cain, the director of The Next Karate Kid and the upcoming comedy Gone Fishin'. Although Dean scored a small part in his stepdad's The Stone Boy (''I got the role out of charity,'' he admits), his heart took him to a more macho direction : football. A star of his high school team, Cain gained entry into the Ivy League. ''His buddies would tease him about being a jock,'' recalls Chris Cain. ''But you can't get into Princeton unless you're smart.''

''Princeton was the wisest choice I ever made,'' says the younger Cain. ''I loved the professors in tweed jackets, the classrooms so classc looking.'' Cain is less forthcoming when it comes to his academic performance. ''I did fine, I graduated,'' is all he'll say. Cain broke the NCAA record for most pass interceptions and, after getting his degree in 1988, got draftedby the Buffalo Bills. But a preseason knee injury squashed his sports career before it started. (Inside-joke alert : A florist on Lois & Clark was sidelined from the Buffalo Bills earlier this season by, yes, a knee injury.)

Cain landed back in Los Angeles and, at the urging of his stepfather, tried his hand at writing screenplays. Meanwhile, to pay the bills, he started acting, mugging in commercials for Diet Coke and Frosted Flakes before landing a four-episode gig on Beverly Hills, 90210 as a Shannen Doherty fling. Then his agents told him about Superman. ''When I first heard about it, I thought it was stupid,'' he says. ''But the I read the script.''

Cain beat out several other Superwannabes, including Kevin Sorbo, who's now saving other distressed damsels in the syndicated Hercules : The Legendary Journeys. More than his Superman, though, it's Cain's take on the mild-mannered reporter that has hooked Lois & Clark executive producer Bob Singer : ''Dean has managed to keep the sort of traditional Clark Kent, but make him a hipper, more caring guy.''

Three years into it, Cain admits that playing Superman has the occasional downside. Getting hoisted by the crane for the flying scenes is a serious pain in the hips. And Cain can't play basketball without a you're-not-faster-than-a-speeding-bullet crack. But there's one thing he's not worried about : the so-called Superman curse. The 1950s TV star George Reeves did suspicuously from a gunshot wound to the head. Christopher Reeve recently became a quadriplegic after getting thrown from a horse. No fears, Dean ? ''That's the dumbest thing in the world,'' says Cain. ''Everybody who's ever been President of the United-States - except for four guys - are all dead. So you shouldn't be President of the United-States because you might die ?''

Cain much prefers comparisons to as action hero of an earlier nature. ''Harrison Ford is a hell of a role model,'' he says. ''I love what's he's done with his career and personal life. You don't know dick about him. He doesn't say much. And he's extremely humble.'' Cain pauses, then laughs. ''Reminds me a lot of myself.''


DEAN CAIN DE LOIS & CLARK

SUPERMAN FAIT PARAÎTRE LE CERVEAU SEXY

(CES PECTORAUX NE NUISENT PAS NON PLUS)

M. Cain

L'aventurier Dean Cain n'est pas comme Clark Kent, mais il est assez sûr de lui pour porter ces fameux collants.

Par A. J. Jacob/Photographies par Geoffroy de Boismenu

DEAN CAIN REGARDE UN VIDÉO de sa personne. Il est lui-même impressionné. L'acteur a choisi la salle de visionnement à la décoration douteuse pour réviser à la dernière minute son dialogue. (Un exemple : ''Lois ! Lois !!'') Et sur le moniteur c'est... c'est... Superman ! Cain inspecte les larges épaules de son alter ego, ses pectoraux proéminents et ses biceps saillants. En fait, Superman paraît plus grand que nature, Cain croit que les techniciens de la production ont dû compresser l'image. ''Est-ce que c'est compressé ?'' demande Cain à un des producteurs. Non, l'image vue est la bonne, lui dit-on. ''Vraiment ? J'ai l'air si fort que cela ?'' Oui ! Disons que l'on ne peut pas blâmer le type pour s'admirer. Après tout, cet homme de 185 cm et de 86 kilos au corps sculpté est une partie de la raison pourquoi les gens regardent Lois & Clark : les Nouvelles Aventures de Superman -

La série diffusée sur la chaîne ABC, dans laquelle on suit les aventures amoureuses de Superman et Lois Lane s'est classé dans le top 20 des séries télévisées, s'opposant maintenant aux grands comme Cybill, The Simpsons et Mad About You. Il est certain que la série serait d'un ennui mortel sans les apparitions remarquées et plaisantes (quoiqu'encore un peu intello) du journaliste que Cain camp.

Mais encore, il a aussi un charme un peu moins cérébral, celui d'un physique de Dieu provenant directement du Parthénon. Quand l'ancienne vedette de football de Princeton se glisse dans ses collants pour sauter par-dessus un gratte-ciel en un seul bond ou encore pour se battre contre un méchant, on peut presque entendre la respiration de la moitié des téléspectateurs regardant la série. (À moins que vous ne fassiez partie de l'autre moitié qui est trop occupée à télécharger des photos sur l'Internet de l'autre héroine aux grands yeux, Teri Hatcher.) Le producteur Jim Michaels avoue que : ''Quand il enlève son chandail, l'audimat se fait plus nombreux.''

PLUSIEURS HEURES avant l'enregistrement, Cain doit aller travailler sur l'exerciseur pour garder la forme. ''Le gymnase est fermé,'' dit Cain, 29 ans, avec un sourire. ''Mais, voilà !'' dit-il, en ouvrant la main et en faisant apparaître une clé.

Dans une salle vitrée où trône une machine de la taille d'une distributrice de boissons gazeuses, Cain déverrouille une porte de verre et entre dans le gymnase des studios Warners . Il met un CD de Soul Asylum dans le lecteur et commence à lever des poids. Son but est d'atteindre 6 % de gras corporel. (Il est présentement à 8%) ''Je vais être en meilleure, et meilleure, et meilleure et meilleure forme physique,'' dit-il le plus sérieusement du monde. Mais attendez ! Ne confondez pas toute cette testostérone et ces poids avec de la simple superficialité. ''C'est une toute petite partie de ma journée,'' dit-il, laissant entrevoir qu'il y a plus à sa personnalité que ça. Cain a deux côtés ; des facettes de sa personnalité qui sont, disons, aussi distinctes que ce personnage qui a une cape et sa contre-partie travaillant au Daily Planet.

D'un côté, il y a le Cain qui va au gymnase, le gars ordinaire. Celui qui a été impliqué adns des batailles dans des bars au collège, celui qui évite de porter des chandails à col roulé noir et qui parle des Packers de Green Bay avec l'équipe de tournage, celui qui lance aussi dss phrases comme : ''Bonjour, patron !'' et qui va boire une bière de temps à autre. Ce Cain vous dira : ''Je ne voulais pas graduer en langues parce que je ne voulais pas suranalyser de la m****.'' (Il a plutôt choisi d'étudier l'histoire.) Il vous dira qu'il a détesté les cours d'art dramatique qu'il a prises à Princeton, c'était le genre à vénérer Stanislavsky et à faire des exercices sur la respiration : ''Être un arbre ? Allez-y, je vais vous regarder faire.'' Demandez à ce Cain ce qu'il a lu et il vous dira plus assûrément ce qu'il ne lit pas. ''Je ne lis pas les soit-disants aides sur la psychologie... C'est pour les gens qui cherchent un sens à leur vie."

Puis, il y a l'autre Cain. Celui qui aspire à autre chose qu'être traité comme un morceau de viande dans le monde télévisuel. Celui qui passe ses nuits à parler à un dictaphone. Celui qui a un baccalauréat, pour tout dire ! ''Être admis à Princeton m'a beaucoup aidé parce que je sais maintenant écrire,'' déclare Cain. ''Ça rend ma carrière très, très, très différente de celle des autres acteurs. Oui, tous les acteurs vous diront qu'il peuvent écrire. Et plus de 99 % de ceux qui le clament haut et fort écrivent de la m**** !''

Il semblerait donc que Cain ne fasse pas partie de cette majorité. Jusqu'à maintenant, ABC a diffusé deux de ses scripts de Lois & Clark : ''Destruction virtuelle,'' dans lequel Lois se retrouve coincée dans le monde virtuel d'un fou et ''Joyeux Noel,'' dans lequel un inventeur de jouets tente de distribuer animaux en peluche diaboliques. ''Je m'incline très bas devant lui,'' dit la productrice exécutive Eugenie Ross-Leming. ''Il a un bon instinct. Il va parfois se battre pour avoir ce qu'il veut, mais d,autres fois, il est flexible. C'était son script, on a l'a réalisé.''

En juillet dernier, Cain a écrit, réalisé et produit une autre émission - Off Camera With Dean Cain, un spécial diffusé sur ABC, qui a été modérément bien accueilli par le public ABC . Le spécial s'est concentré sur les vies de Andrew Shue, Daphne Zuniga et quelques autres vedettes actuelles. (''La chaîne ne voulait pas que j'inclue de segment avec Courteney Cox, parce qu'elle n'était pas assez connue à cette époque,'' avoue Cain. ''Je leur ai dit : 'C'est une blague ou quoi ?' '') Il a eu moins de chances avec plusieurs scénarios des films qu'il a écrits, incluant l'un d'eux à la Airplane!-, ce serait une comédie dans laquelle une femme se ferait enlever par des extraterrestres.

Cain l'écrivain aborde dans le même sens que beaucoup de scripteur quant au sujet des acteurs :'' Je ne les aime pas beaucoup... je ne serais pas le fou du roi, et c'est pratiquement ce qui arrive quand on est un acteur. Si on n'est pas drôle, ils nous coupent la tête.''

Néanmoins, c'est en tant qu'acteur que Cain va percer dans l'industrie du film. (C'est mieux que rien.) Il attend que le bon rôle se présente à lui - ce pourrait être un film d'action - mais jusqu'à présent, il a été très difficile sur les rôles qu'on lui a offerts. ''Tous les jours, il y a un nouveau script qui m'est présenté et à toutes les semaines, il y a un nouvel accord qui est fait,'' jure Cain, qui clame avoir décliné des offres de films, mais qui refuse d'entrer dans les détails. ''je ne veux pas en faire de plat...'' dit Cain, qui gagne approximativement de 30 000 $ à 60 000 $ par épisode. ''Je n'ai pas tant besoin d'argent que ça.''

SON ENTRAÎNEMENT TERMINÉ, Cain sort de sa caravane quand - whoosh !- une femme d'âge mûr sort d'une minifourgonnette Oldsmodile et se dirige vers lui. Après s'être assurée que l'acteur la reconnaît, ils se sont rencontrés par l'intermédiaire de son époux, un technicien de plateau, elle confesse à Cain que ses enfants l'admirent beaucoup. Ils sont en fait dans la camionnette, regardant au travers la fenêtre ! ''Je voulais leur prouver que je pouvais vous rencontrer quand je le voulais !'' Ceci dit, Maman enveloppe tout le corps de Dean Cain d'une étreinte, qui reste surpris mais qui se prête volontairement au jeu. ''Je vous ai connu avant que vous ne deveniez Superman !'' déclare-t-elle, avec une toute petite voix.

Mais Superman est maintenant l'homme d'une seule femme. Dans l'épisode du 11 février prochain, Lois doit poser pieds dans une église et épouser Clark, le canon du Superman-l'éternel-célibataire sera brisé. ''C'est la plus grande histoire d'amour de tous les temps et ce sera toute une histoire !'' déclare Cain, mais il est possible que ça n,arrive pas où et quand l'on pense.

Pour faire tenir le suspense, il faut revenir à une citation d'un épisode précédent. Le héros de notre histoire n'a jamais eu d'action sur ce niveau... Ou plutôt, il n,a jamais été jusqu'au bout. ''J'ai fait ce choix, c'était mon script,''rappelle Cain, qui trahit son côté écrivain en donnant un peu plus de vécu à son personnage qu'il n'en est nécessaire. ''Je veux dire qu'on lui a déjà taillé une pipe, il sait ce que qui arrive.''

Cain a fait des choix différents dans la vraie vie. En fait, sa vie sexuelle semble sortir tout droit des rêves et fantasmes d'un adolescent à 2 heures du matin. Voyez le portait : à Princeton, il a fréquenté Brooke Shields (''Les gens des autres équipes [de football] me donnaient du fil à retordre à cause de ça). Plus tard, il a réussi à conquérir la Barbie de Alerte à Malibu Pamela Anderson - qui a épousé le très métallique Tommy Lee. (''Elle et Tommy - c'est fantastique. je leur souhaite la meilleure des chances !) Récemment, il a eu une liaison de longue durée avec la joueuse de volleyball / mannequin Gabrielle Reece. (''Gab et moi ne nous fréquentons plus. C'est tout.'')

Cain garde sa vie privée jalousement. Il a déjà mis dehors des journalistes trop insistants qui le visitaient à sa résidence de L.A. Il est aussi parti des pentes de ski d'Aspen Noel dernier quand les paparazzi ont inondé les pistes. il est tout simplement exaspéré par ce qui est dit de lui dans les magazines à scandales. ''J'ai personnellement retourné quelques appels [à des journalistes] pour lui dire : 'Allez vous faire voir !' ''

Les journalistes qui le rapprochent de Hatcher est une aute chose qui le dérange. ''Il n'y a rien de particulier à dire à propos de notre relation,'' ricane Hatcher. ''Alors les gens inventent des histoires. Les deux écoles de pensées sont les suivantes : soit nous couchons ensemble, soit nous nous détestons. Chacune a été énoncée à maintes reprises et aucune n'est vraie.''

Mais une histoire d'un magazine à sensation a franchi la ligne qu'il ne fallait pas traverser. Inside Edition a retrouvé le père biologique de Dean Cain,Roger Tanaka, qui a abandonné sa famille avant que Cain ne naisse. Cain ne l'a jamais recontré et il n,a pas l'intention de le faire non plus : ''Il n'a jamais essayé d'entrer en contact avec moi... C'est tout.'' (Tanaka n'a pas pu être rejoint pour commenter.)

Cain a été élevé par sa mère, l'actrice Sharon Thomas (Pure Country) et son second époux, Christopher Cain, le réalisateur de The Next Karate Kid et la comédie qui sortira en salles plus tard cette année Gone Fishin'. Même si Dean a décroché un petit rôle dans le film de son beau-père The Stone Boy (''J'ai eu le rôle par charité,'' admet-il), son coeur l'a guidé dans une direction un peu plus macho : le football. Il était une étoile montante dans l'équipe de son école et il a pu atteindre les rangs du football universitaire. ''Ses amis le taquinaient, qu'il était un vrai sportif,'' se rappelle Chris Cain. ''Mais vous ne pouvez pas être admis à Princeton si vous n'êtes pas brillant.''

''Princeton a été le choix le plus intelligent que j'aie jamais fait,'' déclare le jeune Cain. ''J'aimais les professeurs dans leurs vestons de tweed, les classes qui avaient un air si classique.'' Cain iest moins bavard quand vient le temps de discuter de ses notes académiques. ''Je m'en suis bien tiré, j'ai graudé,'' est tout ce qu'il laisse savoir. Cain a brisé un record de la NCAA pour le plus de passes interceptées dans une saison et, après avoir obtenu son diplôme en 1988, il fut repêché par les Bills de Buffalo. Une blessure au genou avant le camp pré-saison termina sa carrière avant même qu'elle ne commence. (Farce à l'interne : Un ancien joueur des Bills de Buffalo a fait un caméo comme fleuriste dans Lois & Clark, il avait dû prendre sa retraite prématurément à cause d'une blessure au genou.)

Cain est retourné à Los Angeles et à la demande de son beau-père, a commencé à écrire des scénarios de films. Pendant ce temps, pour payer les comptes, il a commencé à prendre des petits rôles d'acteur, tournant des commerciaux pour le Coke Diète et les Frosted Flakes, avant de pouvoir faire une percée dans une série de 4 épisodes dans la série Beverly Hills, 90210 où il incarnait le petit ami de Shannen Doherty. Sesagents lui présentèrent par la suite le rôle de Superman. ''Quand j'en ai entendu parlé pour la première fois, j'ai trouvé l'idée ridicule,'' admet-il. ''Mais j'ai lu le sécanario.''

Cain a battu tous les autres acteurs qui voulaient être Super, cela incluait Kevin Sorbo, qui sauve maintenant d'autres demoiselles en détresse dans la série Hercule. C'est beaucoup plus que Superman qui a interpelé le producteur exécutif de la série Lois & Clark Bob Singer, c'était plus précisément l'image que Cain dégageait en campant son personnage de Clark : ''Dean a réussi à garder le personnage traditionnel de Clark Kent, mais il l'a rendu plus actuel et plus atteignable.''

Ça fait maintenant trois ans que Cain campe le rôle de Superman et il admet qu'il y a parfois des moments difficiles à passer. Se faire soulever de terre par une grue pour les scènes de vol cause des maux dans les hanches. Et Cain ne peut pas jouer au basketball sans qu'une farce du type tu-n'es-pas-plus-rapide-que-l'éclair ne soit dite. Mia sil y a une chose dont il n'a pas peur : la soit-disant malédiction de Superman. La vedette de la série télé des années 1950 George Reeves a été mystérieusement retrouvé mort avec une balle dans la tête. Christopher Reeve est récemment devenu quadraplégique après être tombé de cheval. Des peurs à ce propos, Dean ? ''C'est la chose la plus idiote que j'aie jamais entendue,'' dit Cain. ''Tout le monde qui a été Président des États-Unis - sauf pour quatre personnes - sont tous morts. Alors, on ne doit pas être Président des Éats-Unis parce que l'On risque de mourir ?''

Cain préfère que l'on fasse des comparaisons avec des vedettes de films d'action. ''Harrison Ford est tout un modèle pour moi,'' dit-il. ''J'aime ce qu'il a fait avec sa carrière et sa vie personnelle. On ne sait rien de lui. IL ne parle pas beaucoup non plus. Et il est très humble,'' dit Cain,en faisant une pause. ''Il me rappelle ma propre personne,'' dit-il avec un sourire en coin.

 

Mise à jour le Mardi, 22 Mars 2011 01:56